Qu’est-ce qu’une religion divine ? Une religion dans laquelle Dieu crée l’homme à son image.

Qu’est-ce qu’une religion humaine ? Une religion dans laquelle l’homme crée Dieu à son image.

Toutes les religions au monde ont en commun de prescrire à l’homme des œuvres pour qu’il soit sauvé. Toutes… sauf une !

Le christianisme biblique est la seule religion à expliquer le salut par la grâce, sans la moindre œuvre. L’homme chrétien n’a donc rien à faire pour être sauvé, car il ne peut rien faire, sa nature étant totalement dépravée. Il n’a pas de libre arbitre, il ne peut pas choisir Dieu, qui est totalement étranger à sa nature.

Dès lors, quelles sont les religions humaines, et quelle est la religion divine ? La réponse est dans la question.

L’homme a une capacité d’imagination infinie, et les différentes cultures dans lesquelles il naît influencent cette imagination. D’où la multiplicité de Dieux et de religions humaines qui existent.

Toutes ces religions humaines prescrivent à l’homme d’agir pour espérer être sauvé, c’est-à-dire échapper à la mort d’une manière ou d’une autre. Pourquoi ?

Tout simplement parce que ceux qui ont inventé ces religions humaines l’ont fait pour en tirer un profit humain. Le plus souvent, un ou plusieurs de ces éléments : argent, pouvoir, sexe.

Si vous avez un doute sur une religion et que vous cherchez à savoir s’il s’agit d’une religion humaine ou divine –bien que vous ayez déjà la réponse à cette question au début de cet article–, regardez si ceux qui dirigent cette religion se sont enrichis ou pas, et/ou s’ils en profitent pour avoir des relations sexuelles multiples et de façon répétée, et/ou s’ils en tirent un pouvoir économique, politique, moral (ou les trois).

De nombreuses religions nous viennent alors à l’esprit, du catholicisme (le Vatican est très riche, la pédophilie est très répandue parmi les prêtres et un évêque ou un pape sont révérés comme des demi-dieux) à l’islam (Mahomet est un modèle pour tout musulman or il était polygame, très riche et puissant) en passant par les raéliens (polygamie aussi, et argent comme prérequis à l’entrée dans la secte).

Plus largement, c’est le propre de toutes les sectes, dont le gourou est généralement le mieux loti de ces trois points de vue, argent, pouvoir et sexe. Certaines religions sont juste des sectes qui ont réussi, comme le veut l’adage.

Demander aux fidèles de faire certaines choses pour espérer être sauvé représente une source inépuisable de manipulation de la part des créateurs de religions humaines ou des représentants actuels de la religion en question. Le pouvoir de culpabilisation est un des plus puissants des religions humaines, de même que le pouvoir d’exclusion de ceux qui n’auraient pas suivi les règles inventées par ces esprits tordus.

Deux des aspects fondamentaux des religions humaines sont donc l’apparence, et la croyance dans le libre arbitre. Il faut faire croire à l’homme qu’il peut participer à son salut en se conformant au groupe, et la manière de s’y conformer réside dans l’apparence. Ce sont donc des religions basées sur la séduction.

La seule religion divine, le christianisme biblique, se base précisément sur l’opposé, car Dieu est d’une nature opposée à l’homme.

Certes, dans la Bible Dieu nous dit qu’il a créé l’homme à son image (Génèse 1 :26), donc avec le libre arbitre. C’est à cause du libre arbitre qu’Adam a cédé à la tentation en croquant dans le fruit défendu. A cause de cette désobéissance à Dieu, l’homme fit rentrer dans le monde le péché, et donc la mort.

Ce fut aussi la mort du libre arbitre, puisque l’homme devint esclave du péché (Jean 8 :34) et mort dans ses péchés et ses transgressions (Ephésiens 2 :1-5). Sans libre arbitre, l’homme est envers Dieu comme un enfant envers ses parents : totalement dépendant.

La seule religion divine sur terre explique donc aux hommes ce qu’ils détestent entendre, à savoir qu’ils sont mauvais par essence, qu’ils n’y peuvent rien changer et qu’ils ont besoin du seul Sauveur, Jésus.

Ce message n’a pu naître d’un esprit humain qui aurait voulu en profiter. C’est un message contre-intuitif, anti-marketing, et qui ne peut que faire fuir les potentiels clients. Car une religion humaine n’est rien d’autre qu’une entreprise, qui se base sur les mêmes principes pour réussir.

La religion divine, celle qui sauve les âmes de l’enfer éternel, elle, ne séduit pas et dénonce au contraire la séduction :

« Si nous disons que nous n’avons point de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. » 1 Jean 1 :8

« Jésus se mit alors à leur dire : Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi. Et ils séduiront beaucoup de gens. » Marc 13 :5-6

« Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes, ils feront des prodiges et des miracles pour séduire les élus, s’il était possible. » Marc 13 :20

Les religions humaines disent : l’homme peut choisir Dieu.

La religion divine dit : Dieu seul peut choisir l’homme.

Les religions humaines disent : convertissons l’homme par tous les moyens, y compris par la force si nécessaire, car Dieu nous y incite et nous ne serons pas sauvés si nous ne le faisons pas.

La religion divine dit : seul Dieu convertit l’homme, qui Il veut, quand Il veut et par le moyen qu’Il veut.

Si c’est Dieu qui convertit, sans que l’homme puisse s’en glorifier (Ephésiens 2 :8), c’est une religion de paix, d’amour et de tolérance.

Si c’est l’homme qui convertit, par des moyens humains, plus ou moins violents, plus ou moins manipulatoires, c’est une religion de guerre, de haine et d’intolérance.

La religion divine croit en Dieu, tandis que les religions humaines croient en l’homme.

La religion divine croit en un Dieu parfait, qui sauve parfaitement tous ceux qu’il a choisis de sauver, sans qu’un seul manque à l’appel (Jean 6 :37-39). Sa parole est claire et complète, nul homme ne saurait s’y ajouter, nul verset ne saurait en être retiré (Apocalypse 22 :18).

Les religions humaines croient en un Dieu imparfait, qui essaie de sauver mais qui dépend ultimement de la décision de l’homme, de le choisir ou pas. Sa parole nécessite des ajouts, elle n’est pas complète.

Le sacrifice ultime et parfait de Jésus sur la croix pour sauver son peuple de leurs péchés n’a pas pu émerger d’un esprit humain à qui cette religion aurait profité. Pas de sexe en dehors du mariage, il est très difficile au riche d’entrer au royaume des cieux, et le modèle du chrétien est un homme seul, pauvre, qui prêchait de maison en maison : Jésus.

La religion divine remet l’homme à la place qui est la sienne, au plus bas, et place Dieu à la place qui est la sienne, au sommet du firmament, intouchable, inatteignable sans son aide.

C’est la seule religion divine, donc vraie, donc qui sauve. Annonçons cette bonne nouvelle au monde !