Après les 15 premières objections à notre thèse et leurs réponses, après les 15 objections suivantes et leurs réponses, voici de nouvelles objections et leurs réponses.

Objection 31 : les savants de l’époque était religieux car … tout le monde l’était (ils n’étaient d’ailleurs pas spécialement protestants)

Si tout le monde était religieux, et que l’athéisme est vrai, la croyance en Dieu ne devrait pas donner autant de bons fruits scientifiques, à savoir que les principales branches de la science moderne ont été inventées par des créationnistes. Si l’athéisme est vrai, ce sont des athées qui auraient dû les inventer, car des croyants en étaient incapables du fait de leur croyance. Or c’est l’inverse, une fois de plus. Pourquoi ?
On ne peut pas décemment et honnêtement mettre protestantisme et islam par exemple dans le même panier, ou protestantisme et catholicisme, ou protestantisme et toute autre religion en fait, vu les fruits opposés qu’ils donnent, notamment les fruits scientifiques ! Quand les prix nobel les plus nombreux seront catholiques, musulmans ou shintoïste, et non protestants, on en reparlera. Les seuls qui tiennent la dragée haute aux protestants d’un point de vue scientifique, et ce n’est pas un hasard, ce sont les juifs. Plus grand nombre de prix nobel par habitant, et plus grand nombre de scientifiques par habitant en Israël. C’est cela ma thèse, et ce sont des fruits du Dieu de la Bible, ancien et nouveau testament. Quand le protestant Ambroise Paré s’oppose à l’Eglise pour disséquer des cadavres et faire ainsi avancer la science, vous ne voyez pas la différence entre religions et entre leurs fruits, vraiment ? Et je ne parle pas d’exceptions comme le catholique Blaise Pascal qui ne feraient que confirmer la règle, sachant que Pascal était janséniste, donc proche des protestants, et que l’Eglise l’a persécuté pour cela.

Objection 32 : qu’est ce qui vous permet de définir ce qui est bon ou mauvais ?

Fabien Ribet : Votre démonstration se base sur le fait que tous les pays protestant sont de « bons » pays et les autres sont de mauvais « pays » …. Déjà qu’est ce qui vous permet de définir ce qui est bon ou mauvais ? Vous vous basez sur votre culture protestante, donc a priori ce qui est bon pour vous est protestant, c’est votre droit, mais cela ne doit pas vous permettre d’estimer que les autres cultures sont mauvaise.

Jean Robin : Ce qui me permet de définir ce qui est bon et ce qui est mauvais, c’est Dieu. Mais comme vous n’y croyez pas, soit on arrête directement là, soit on essaie de trouver un terrain d’entente. Or il se trouve que Dieu a doté l’être humain d’une conscience, qui lui permet de distinguer le bien du mal, selon certaines conditions (comme ne pas naître dans un pays musulman par exemple, ou dans un pays catholique avant Vatican II). Ainsi un athée et un protestant en 2017 s’accordent sur le fait que le respect des droits de l’homme est meilleur que leur mise à mal ; que l’égalité homme-femme vaut mieux que l’inégalité homme-femme ; que la pauvreté est moins bien que la richesse ; etc. Maintenant si vous croyez qu’une société pauvre dans laquelle les gens meurent de faim à 30 ans s’ils ne sont pas mort étant enfant est meilleure qu’une société où ils vivent en moyenne 75 ans et mangent toujours à leur faim, dites-le moi, ainsi les choses seront plus claires. Là où vous serez embêté, c’est pour répondre à la question que vous me posez, mais c’est un autre débat.

Objection 33 : votre conclusion est fallacieuse

Azertyuiop Poiuytreza : Quand bien même tes prémisses seraient vraies et ton raisonnement correct, il reste que ta conclusion est fallacieuse. Tu démontres uniquement que les pays protestants sont « meilleurs » (d’après les critères que tu as choisi) que les autres et qu’ils sont meilleurs que les autres parce que protestants. Mais tu ne démontres pas que le protestantisme est vrai. Ni qu’il est d’origine divine.

Jean Robin : Ma démonstration n’aboutira jamais, pour un athée, à la conclusion que Dieu existe, puisqu’il est athée. Elle aboutira simplement au fait que plus un pays est protestant, plus il donne de bons fruits, mais plus il est athée plus il produit de mauvais fruits. Ce qui devrait permettre d’engager le débat sur Dieu sur des bases plus rationnelles que l’éternel « Dieu est contre la science, contre le progrès, contre les droits de l’homme, etc. » que nous servent les athées matin, midi et soir.

Objection 34 : les croyances servent à donner du sens à ce qui n’en a pas

Antoine d’Audigier : C’est une des explications les plus évidentes du début des croyances : la majorité tend à ne pas supporter l’absurdité ou le fait que les choses n’aient pas été « désignées ». Sauf que l’absence de sens peut très bien être une caractéristique de notre univers. Rien ne prouve qu’il existe un but sous-jacent.

Jean Robin : Les athées ont un problème de logique de taille, exemple avec l’expression « absence de sens ». L’absence de sens étant un sens lui-même, cette formule n’a aucun sens, c’est le cas de le dire. C’est comme « il n’existe pas de vérité absolue », qui est une vérité absolue en soi. Difficile d’échapper à Dieu, impossible même.
Par ailleurs je ne vois pas en quoi vous avez prouvé quoi que ce soit en affirmant ce que vous affirmez. Vous n’en avez aucune preuve scientifique ni logique. Si l’immense majorité des hommes croient en Dieu depuis le début de l’humanité, jusqu’à ce jour, en quoi est-ce la preuve que Dieu n’existe pas ? Je suis d’accord pour dire que ce n’est pas la preuve que Dieu existe, mais ce n’est pas non plus la preuve du contraire.

Objection 35 : L’Islande N’EST PAS un pays Scandinave, pas plus que la Finlande.

Votre remarque peut être pertinente pour la Finlande, pas pour l’Islande : http://www.universalis.fr/encyclopedie/scandinavie/. Mais le plus important dans cette réflexion n’est pas le terme « Scandinavie » mais les pays concernés, du fait de leur religion ultra-dominante depuis près de 500 ans, le protestantisme luthérien. Or quand je dis « Scandinavie » je précise aussitôt les pays auxquels je fais référence, de telle sorte qu’il n’y a pas de qui pro quo possible. Mais je suis d’accord avec vous, strictement, la Finlande n’est pas incluse dans la Scandinavie, c’est pour généraliser et par facilité qu’on l’inclut dans le langage courant.

Objection 36 : Votre argumentation est un argument fallacieux qui se nomme  un argumentum ad consequentiam, il consiste à déduire un conclusion par la conséquence.

JMLari1ere : Votre argumentation sur « les bons fruits » et les « mauvais fruits » est un argument fallacieux qui se nomme en raisonnement logique un argumentum ad consequentiam, il consiste à déduire un conclusion par la conséquence. Dieu existe parce que la bible dit qu’on reconnaît l’arbre à ses fruits et que de bons croyants protestants sont brillants, intelligents. L’argument est fallacieux parce que l’existence de protestants intelligents peut avoir une cause différente que l’existence de Dieu. La causalité n’est pas démontrée.

Jean Robin : C’est précisément ce que je vous demande : quelle est cette cause selon vous ? Personne ne m’a encore répondu à cette question, ce n’est pas faute de l’avoir posée. Pourquoi les protestants et pas les autres ? Qu’est-ce qui différencie donc les protestants des autres… Je me demande vraiment.

Objection 37 : Le pays avec la plus faible criminalité, c’est Singapour. Singapour et ses taoïstes, chrétiens, musulmans et hindous.

Il existe de nombreuses formes de criminalité. Par ailleurs Singapour n’est pas une démocratie mais une dictature, avec un parti unique depuis 1948, donc un seul fait isolé ne suffit pas, c’est pour cela que j’en prends 50 et pas un seul. Sinon on arrive à ce genre de conclusion erronée.

Objection 38 : La Bible doit sa propagation aux catholiques et non aux protestants

La Bible ne doit pas sa propagation au catholicisme, mais au protestantisme, vous êtes (très) mal renseigné. L’Eglise catholique a mis la Bible à l’index pendant des siècles, interdisant quiconque de la traduire en langues vernaculaires. Tyndale, Hus et d’autres protestants sont morts brûlés pour l’avoir fait. Luther, Wycliff et d’autres protestants ont eu de gros problèmes pour l’avoir fait. Ce sont les protestants qui en premier ont voulu traduire et diffuser la Bible, et ils l’ont souvent payé très cher, contre la volonté de l’Eglise catholique qui voulait en garder le monopole en chair, par ses prêtres et ses moines. L’Eglise a dû céder à la vague de la Réforme qui consistait à mettre une bible dans toutes les mains, alors que l’Eglise voulait rester la seule à pouvoir l’interpréter correctement, obligeant les fidèles à venir à l’Eglise pour pouvoir entendre la Bible lue par le prêtre. Maintenant l’Eglise catholique reste éloignée de la Bible, la remplaçant le plus souvent par le catéchisme, les prières du rosaire, et de nombreuses doctrines obligatoires qui ne figurent pas dans la Bible (assomption de Marie, infaillibilité pontificale, purgatoire, etc.)

Objection 39 : c’est le « god of the gaps » (le Dieu bouche-trou) votre théorie

Vous n’arrivez pas à expliquer ces faits dans votre vision du monde, qui est athée, et vous me reprochez d’arriver à l’expliquer dans ma vision du monde, qui est protestante. Au bout de combien de faits que vous n’arriverez pas à expliquer et que j’arriverai à expliquer grâce au Dieu de la Bible changerez-vous d’avis ? Jamais. Parce que vous avez décidé que Dieu ne pouvait pas être la solution, jamais, sous aucune condition, même si des milliards de preuves le démontraient. Ce n’est donc pas un raisonnement scientifique mais anti-scientifique. C’est tout. On n’est pas dans le god of the gaps, car si Dieu existe nécessairement son livre est le plus lu, vendu, traduit et influent, et sans comparaison possible avec aucun autre alors qu’il en existe des milliards ; son peuple élu a le plus haut QI moyen de tous les peuples, sans comparaison possible alors qu’il en existe des centaines ; son représentant sur terre est le plus connu et le plus influent au monde, sans comparaison possible alors qu’il était pauvre, a vécu dans le désert et n’a jamais tué personne ni écrit de livre, etc. etc. etc. Tous ces faits arrivent nécessairement si Dieu existe, et si Dieu n’existe pas tout cela n’a strictement aucun sens. Désolé, je ne cherche pas du sens là où il n’y en a pas, je vois là où il y en a et je ne le nie pas à cause de ma croyance, ce que les athées sont obligés de faire pour continuer à être athée.

Objection 40 : vos faits n’ont rien d’extraordinaire or ils devraient l’être pour prouver que Dieu existe

BladOBeron : Dans le capitalisme, il y a assez souvent une entité qui est « largement au dessus des autres », comme la fortune de Bill Gates ou les vues de Pew Die Pie.

Jean Robin : Ces deux exemples ne démontrent pas ce que vous prétendez démontrer. Donc soit vous avez pris de mauvais exemples, soit ce que vous dites est faux. Bill Gates n’est pas l’homme le plus riche de très loin puisque certaines années un autre (un Mexicain) lui passe devant. Pew Die Pie n’est premier que dans une catégorie qui regroupe quelques milliers de Youtubeurs, à savoir ceux qui font des commentaires de jeux-vidéo. Ses vidéos les plus vues font 10 millions de vues, les vidéos les plus vues font plus d’un milliard de vues (notamment les clips musicaux ou les vidéos de chats). Non, dans le capitalisme on n’a jamais affaire à une entreprise qui est totalement en dehors des clous par rapport à toutes les autres. Même si vous prenez Google, il y a les autres GAFA pour la concurrencer (soit en CA soit en bénéfice), et les équivalents chinois. C’est justement la preuve que les faits que je donne sont des preuves de l’existence de Dieu, car on est hors-concours. Les livres les plus traduits à part la Bible a été traduit dans une centaine de langues. La Bible : plus de 2800. 28 fois plus. Aucun autre livre n’entre dans cette catégorie. Les juifs askhénazes ont un QI moyen de 120, contre 105 pour le peuple qui suit. Idem, c’est énorme, et sans comparaison. Donc votre argument se retourne contre vous, pour montrer qu’il y a bien là quelque chose qui sort de l’ordinaire, qu’on retrouve dans le marché ou le reste de la réalité.

Objection 41 : les autres livres les plus lus au monde ne démontrent pas que ce qu’ils contiennent est vrai.

Eloi Verrier : Savez vous quel est le second livre le plus lu au Monde ? Le petit Livre Rouge. Le 3e ? La saga Harry Potter. Diriez-vous alors que le monde des Magiciens d’Harry Potter existe ? Sinon, comment expliquer un tel succès !

Jean Robin : Le communisme a existé et existe toujours, hélas. Tout comme l’occultisme, qui est très puissant comme le succès phénoménal d’Harry Potter le démontre.

Objection 42 : la Bible est misogyne, esclavagiste, etc.

Nonoche2 : je trouve particulièrement malhonnête de votre part de revendiquer l’égalité homme-femme ou la fin de l’esclavagisme comme un « fruit » de la religion, alors même que la bible est un monument de misogynie, et qu’au surplus non seulement « tu ne possèderas point d’autre être humain » ne figure pas dans les 10 commandements (on se demande bien la raison d’une pareille omission qui aurait pourtant grandement bénéficié à l’humanité), mais pire encore, celle-ci donne diverses recommandations concernant la façon d’obtenir des esclaves (y compris la duplicité pour pouvoir posséder un juif).

Jean Robin : La Bible n’est pas un livre de recette, c’est un livre spirituel, or les athées nient le spirituel donc on ne peut pas se comprendre sur ce terrain-là. Là où on peut se comprendre c’est au niveau des fruits, c’est pour cela que j’en parle et que je demande aux athées de m’expliquer comment eux expliquent cette concordance de faits qui sortent de l’aléatoire, mais aucun jusqu’à présent ne reconnaît ne serait-ce que le fait qu’il y a concordance entre ces faits.

Objection 43 : il y a de nombreuses agressions sexuelles en Scandinavie

La plupart des viols en Scandinavie ont lieu en Suède, je le dis dans la vidéo, et comme par hasard la Suède est le pays scandinave le moins protestant (et le plus catholique, athée et musulman). C’est donc une validation de ma théorie et non son invalidation.

Objection 44 : Rien ne prouve que leurs bonnes caractéristiques viennent du fait qu’ils lisent la Bible ou qu’ils prient Dieu.

Si pour vous un pays est presque à 100% protestants ne veut rien dire, je ne sais pas comment vous l’expliquer. Diriez-vous la même chose d’un pays à 100% musulman, ça ne veut rien dire ? Il n’y a aucune conséquence sur la société ? Soyons sérieux.

Objection 45 : En plus, supposer que Dieu a inspiré l’écriture de la Bible (ce qui n’est pas prouvé) pour prouver que Dieu existe, ça me paraît louche.

C’est l’hypothèse de départ, qui doit ensuite être confirmée ou infirmée par les faits. Les fruits musulmans sont pourris, donc le Dieu de l’islam est pourri s’il existe, ou il n’existe pas. Les fruits athées sont pourris, donc l’athéisme est pourri. Les fruits catholiques sont pourris, donc le Dieu des catholiques est pourri s’il existe, ou il n’existe pas. Les fruits protestants sont meilleurs que tous les autres, donc le Dieu des protestants est meilleur que tous les autres, ou il est le seul à exister. N’oubliez pas, comme je le dis dans la vidéo, que l’humanité entière part de 2 états naturels : la pauvreté et la dictature. Donc concernant l’athéisme il n’est pas si surprenant de découvrir que plus un pays est athée, plus il devient pauvre et dictatorial. Idem pour les fausses religions. Seule la vraie diffère.