Serge Klarsfeld est le président à vie de l’Association des fils et filles de déportés de France, et à ce titre il impose sa censure et sa culpabilisation sur le peuple français depuis des décennies. Il a même incité un premier ministre à passer un décret raciste en l’an 2000. Sa subtilité intellectuelle l’amène à comparer Marine le Pen à Hitler, et à censurer les pamphlets antisémites de Céline qui devaient être réédités par Gallimard. Marre de ce censeur et de l’oligarchie qui le soutient à bout de bras !