Martin Luther a initié la Réforme protestant le 31 octobre 1517. Au coeur de la théologie de cet ancien moine réside la certitude que le libre arbitre humain n’existe pas, mais que seul le libre arbitre divin existe, ce que la Bible confirme selon lui. C’est le but de son ouvrage majeur Le serf-arbitre, une réponse au catholique et humaniste Erasme, à qui il répond.